Bonjour, les panneaux solaires peuvent ils chauffer l'eau sanitaire + chauffage?

Question détaillée

Question posée le 28/02/2017 par alexmex

Bonjour, ayant à ce jour une chaudière a pellets de bois comme chauffage central qui chauffe l'eau de chauffage et l'eau sanitaire sur une maison de 2012, l'entretien et les pièces à changer en cas de panne sont des contraintes importante.

Ma question est la suivante est ce possible de remplacer cette chaudière à granulés par un système de chauffage central solaire + électrique. Sachant que j'ai un chauffage au sol alimenté par la chaudière?

Si oui est t-il possible d'avoir une fourchette de prix avant de faire une étude?

Merci pour vos réponses.

Cordialement.

Signaler cette question

7 réponses d'expert

Réponse envoyée le 28/02/2017 par jean-claude LEBLANC

bonjour , je voudrais bien répondre , mais cela manque énormément de précisions , il faut la surface , le lieux , tous ce qui peu indiquer la faisabilité ,merci

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 28/02/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
tout est possible, mais est-ce rentable ? Aujourd'hui, vous bénéficiez d'une source d'énergie peu chère et écologique fournie par une chaudière à pellets de 5 ans. Vous devez savoir que dépendant de la surface à chauffer et du niveau d'isolation de votre maison, la surface de panneaux solaires à installer peut être importante et donc très onéreuse. En outre, votre installation solaire devra également être entretenue, tout comme votre chaudière à pellets. Seule une chaudière électrique ne demande pas d'entretien, mais le prix du kWh d'électricité est presque 3 fois plus cher que le kWh de pellets. Si votre chaudière à pellets vous donne satisfaction, je vous conseille de la conserver, et prenant à la rigueur un contrat d'entretien et de réparation pour parer aux aléas.
Cdlt

Signaler cette réponse
5

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 28/02/2017 par jean-claude LEBLANC

bonjour , avez vous penser à faire une étude de pompe à chaleur en remplacement !!!!

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/03/2017 par NR-Zed

Bonjour,
Quelques soit l'installation, il y aura un entretien à faire et le solaire n'échappe pas à la règle.
Le granulé bois reste un de kWh les plus faibles du marché (2.3 fois moins cher que le kWh l'élec.) et les machines de marques des fabricants historiques sont des matériels fiables et durables.

Compte tenu de vos besoins réels avec un logement TR2012 (attention ... réellement RT2012, pas avec des études de pacotilles comme on en voit partout) en moyenne :
- votre besoin de chauffage se situe entre 200 et 250€/an de granulés pour 100m²,
- votre besoin d'eau chaude se situe entre 190 et 240€/an pour 4 personnes.
Votre budget est de 35 à 40€/mois, dans ces conditions ... aucunes installations supplémentaires ne seront économiquement viables.
Ce qui peut être envisagé, c'est une installation solaire sur le ballon d'eau chaude, si il est équipé d'une entrée et d'un échangeur mais là encore, il y aura un entretien annuel.
voilà voilà

Signaler cette réponse
4

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/03/2017 par Banzaï

Bonjour
Oui bien sûr le chauffage par panneaux solaires existe (j'ai résidé 15 jours dans une maison chauffée ainsi en Suisse).
Mais et le mais est de taille ... et au pluriel :
- il faut beaucoup de panneaux solaires (le toit sud de cette maison était 100 % couvert) soit au pif 30 à 50 m2.
- il faut un gros ballon soit au minimum 1 m3 (celui de cette maison faisait au pif 1 à 2 m3).
Il faut donc passer par une étude sérieuse car l'investissent est conséquent.
Cordialement

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 01/03/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour

Vous avez tout à fait raison, le solaire THERMIQUE est extrêmement intéressant malgré certains commentaires.

Il faut savoir que l’énergie solaire est un formidable appoint pour l' ECS, le chauffage ou même la piscine.

Dans votre cas, si votre chaudière à granulés est en ordre, gardez la et mettez du solaire pour diminuer votre consommation de bois et frais d'entretien. En plus, vous avez un chauffage au sol, donc basse température, c'est optimum pour un bon rendement.
Si vous avez une surface de toit exploitable ce serait bête de ne pas en profiter !?

Il faut savoir qu'une installation solaire thermique à drainage gravitaire demande très peu d'entretien un check-up une fois par année suffit. et a une durée de vie de plus de 40ans connues à ce jours.


Une installation en suisse et rentabilisée en 7 à 10 ans et elle coûte un peu moins de 11'000CHF pour une installation de 10m2(4capteurs).

Une fois que votre installations solaire est rentabilisée, chaque kwh produit est gratuit (sauf frais d'entretien annuel)

Avec une simple étude, c'est incontestablement la meilleure chose à faire.
Aussi, pour éviter les contraintes du bois, nettoyage, entretien et réapprovisionnement.
Optez pour une PAC, même en relève de chaudière.

Cordialement
JDBLOCH

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

5 commentaires

Commentaire posté le 01/03/2017 par NR-Zed

SI SI!! votre analyse est plus que contestable !!

Si j'ai bien compris, vous conseillez à un propriétaire d'une maison RT2012 de virer sa chaudière à granulés (donc une machine quasi neuve) pour mettre 10m² solaire thermique et une PAC ... c'est bien ça ?

Comme vous semblez catégorique et que vous remettez en cause nos propos, en tant que thermicien pragmatique, neutre et toujours curieux d'apprendre, j'aimerai bien voir la démonstration de vos affirmations et comment vous faites l'ACV et le retour financier de votre proposition ... en 7 à 10 ans ?
merci !

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 01/03/2017 par Banzaï

Bonsoir
Je suis d'accord avec Pierrick ... 10 m2 est illusoire ! Quant à une durée de vie de 40 ans ... vous connaissez quelqu'un qui va le garantir physiquement ?
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 02/03/2017 par

Bonsoir

Tout d'abord je ne conseille pas de virer une machine Neuve! soit dit en passant (5ans c'est pas neuf)

Mais peu importe l'année de construction de la machine ou du bâtiment.

Le faite est que le bois c'est beaucoup de bouleau et le prix fluctue.

Et lorsque je vois vos commentaires indiquant que le solaire demande de l'entretien, que c'est cher, que c'est peut être pas rentable,

mais c'est n'importe quoi !

Ensuite je donne un comparatif de 10 m2 je peux prendre 20 m2, 50 ou 1'000 m2 ça na pas d'importance, je donne simplement un chiffre. En général pour une maison dite standard,pour faire un appoint chauffage et ECS c'est au moins 10m2, mieux 20m2 et plus si le budget, la place de stockage et la surface de toit le permet.

Ce qui est évident, c'est que mettre une installation solaire thermique dans cette configuration est une excellente solution économique et écologique.

Ensuite les calculations ne se font pas au pif, mais sur des données précises, qui ne sont pas mentionnées ici.

Nous faisons chez nous des calculations complètes et précises, pour les projets de grandes ampleurs, dans l’industrie tout est basé sur la rentabilité donc nous garantissons le retour sur investissement.

Que vous sachiez, quand quelqu’un me demande un conseil pour mettre un chauffage à pellet:

La première des choses que je lui dis c'est, savez-vous le travail que cela implique ?
réapprovisionnement, nettoyage, entretien, ramonage. C'est OK pour vous ? Dans 5 ou 10 ans ça vous ira toujours nettoyer, remplir, etc... Et tout ça pour être en plus totalement dépendant des fournisseurs.

Comparatif:

Le solaire thermique gravitaire:
Vous contrôlez le niveau 1 fois par année, vous vérifiez qu'il n'y a pas de fuite et si ça vous plait, vous passez un coup de chiffon sur l’écran de la régulation.

Le reste du temps vous contemplez et profitez.

Pour la PAC pareil, un contrôle annuel, faire un relever des compteurs pour contrôler le rendement et rien d'autre !

Ce sont des faits!

PS. Voici les coordonnées d'une installation solaire à drainage gravitaire installée en 1979, soit 38 ans elle fonctionne toujours!: 50.223561, 5.140584


Meilleures Salutations
JDBLOCH
CoolTec

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 02/03/2017 par NR-Zed

il y a aussi ds poissons volants mais ce n'est pas la généralité du genre !

1/ Dire qu'une chaudière à granulés de bois, c'est Beaucoup boulot ! est complètement disproportionné. Une bonne machine, c'est deux décendrages/an maxi ... le remplissage est automatisable (si ce n'est pas déjà le cas) et le remplissage du silo se fait par camion souffleur en vrac !

2/vous écrivez : "Mais peu importe l'année de construction de la machine ou du bâtiment." ... Pas du tout d'accord avec vous !!
certaines marques sont garanties 5 ans et leurs bruleurs ... plus encore. Ensuite, on ne traite pas une maison RT2012 comme une rénovation lambda parce que ces conso. sont faibles et parfois très faibles et dans ce cas le retour.

3/Le coût de l'entretien ne diminue pas au prorata de l'usage c'est une désinformation et l'entretien annuel sera obligatoire quelque soit la durée d'usage.

4/comparer un logement RT2012 avec une grande industrie est également un non-sens !

5/la PAC sans entretien ... c'est une fable !!!

6/Vous ne savez même pas si le réseau élec. est capable de supporter cette PAC

7/Pour le solaire vous ne connaissez rien de l'implantation, de la région et des masques solaires mais vous annoncez des chiffres.

8/Pour l'ECS vous ne connaissez pas le nombre d'usagers.

9/"le prix du granulé de bois fluctue": non c'est une désinformation !! Son prix actuel est + 5% par rapport aux prix 2002 (sources base pégase)

10/Vous n'avez absolument pas fait la preuve de vos allégations financières de 7 à 10 ans.

Si je suis un fervent partisan du solaire et plus particulièrement du solaire thermique, il ne faut pas annoncer des informations imprudentes qui risquent de décrédibiliser ces solutions.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/03/2017 par

Bonjour
Je vais répondre très brièvement à chacun de ces points.

1) Moi, j'appelle ça beaucoup de boulot, rien que de faire venir un camion pour remplir, vider ces cendres, faire ramoner et en Suisse il faut encore nettoyer le filtre à particule, etc. C'est incomparable à une installation solaire ou même à une PAC, ou il n'y a rien d'autre à faire qu'un simple contrôle visuel et éventuellement un check-up complet une fois par an, pour s'assurer que tous va bien.

2) Mais peu importe, si elle était plus vieille, elle consommerait potentiellement plus et si elle était plus récente elle consommerait potentiellement moins, donc il y aurait moins d'énergie à fournir, le problème reste le même, il y à un juste milieu qu'il faut simplement calculer avec des chiffres concrets.

3) Bien entendu comme toute installation. A une difference prêt, c'est un simple contrôle par année.
Et qu'un capteur solaire de qualité n'a quasiment pas d'usure donc une durée de vie encore indéfinie. L’entretien se limite à la pompe et le contrôle du glycol.

4)C'est exactement le même principe, c'est juste une question de proportions, selon la consommation, surface disponible, stockage, budget, etc...

5) Un simple contrôle par année et un suivie de la consommation électrique de la PAC tous les trimestres pour déceler toute panne ou perte de performance, rien d'autre. Que voulez-vous faire d'autre ?

6)Que voulez vous que je vous dise, je ne sais pas l'intensité d'introduction ni même s'il y a de la place pour mettre un disjoncteur, en mono ou en tri, l’état du tableau électrique, la place disponible à l’extérieur ou à l’intérieur, puissance à fournir, situation géographique, etc... Ces points viennent à l’étape suivante c'est ici en général que l'on propose une visite sur place, pour voir la totalité de ces points.

7) de nouveau c'est selon la consommation, la surface disponible, l'orientation, l’état du toit, la place pour le stockage, le budget, etc... ces chiffres sont là pour donner un ordre de grandeur pour une maison dit standard qui évidemment vont varier selon beaucoup de paramètres.

8) C'est un des paramètres à prendre en compte.

9) bien sûr qu'il fluctue, rien qu'avec le transport tout comme le pétrole ou le gaz il fut une époque ou ces petits copeaux était offerts, c'est plus vraiment le cas aujourd’hui non ?! Si le prix du pétrole explose, je vous parie qu'il augmentera aussi ?

L'énergie solaire est offerte sans aucune influence du pétrole ou autre, à toute la planète, c'est à nous de l'utiliser au mieux et ne pas le gaspiller bêtement!

10) Un exemple: installation CoolTec de 18m2~ orientation Sud inclinaison 30°, utilisation pour le chauffage par radiateur basse température et ECS pour 4 personnes en complément d'une PAC Air/Eau DC inverter EVI de 20Kw. Stockage 900L chauffage et 500L ECS séparé.
Sur ces deux dernières années elle a produit 23'350Kwh se qui représente 4'670.- électrique ou ~2'340.- de mazout ou encore ~1'870.- de pellet (prix en frs)

Sachant que le bâtiment était chauffer à l’électricité avant nous la rentabilisons en 4,2 ans il faut compter 8,6 ans pour le mazout et 10.7 ans pour le pellet.
Je ne prends pas en compte l'entretien des chaudières à mazout ou pellet.
Il faut aussi bien voir que pour le mazout, gaz, bois, pellet, etc... on ne parle pas de rentabilisation vus qu'elle ne vous fournira jamais gratuitement de l’énergie.

Ces calcules sont basés sur une installation de 20m2 de la dernière génération, coûtant 16'400 frs actuellement, plus le montage pour un montant arrondi à 20'000 frs.

De plus en Suisse une subvention cantonale en 2017 de 7'500 à 9'000.- peuvent être perçue pour une installation de cette dimension diminuant encore la durée de rentabilisation, exemple sur le canton de Vaud: électrique 2.7 ans mazout 5.3 ans pellet 6.7 ans

Sachant que les données viennent d'une installation un peu moins performante selon le Kmark, d'une surface de 18 m2 au lieu des 20 m2 et que les données sont relevées du 3 avril 2015 au 6 mars 2017 et n'ont donc pas tout à fait 2 ans.

Nos calcules se basent sur plusieurs scénarios et différents dimensionnements afin d'optimaliser le choix de l'installation en fonction de n'importe quelle situation.

A titre indicatifs: il faudrait près de 55 m2 de panneaux photovoltaïques de 265Wc pour produire la même quantité d’énergie dans le même laps de temps.

J’espère avoir répondu à tous vos points soulevés.

Meilleures Salutations
JDBLOCH

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 02/03/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Monsieur, avec du solaire vous pouvez faire ce que vous voulez des calories récupérées.
Apres c'est le cout et votre situation géographique; ainsi que l'orientation et l'inclinaison des panneaux.
D'autre part en hiver il y moins de soleil et son azimut est pas top pour du chauffage.
D'autres part qu'allez vous faire de calories en été ?
Gare à la surchauffe le liquide caloporteur se "goudronise" en surchauffant.
si non un ballon de 1 000 litres ou plus sur le solaire et vous puisez vous calories dedans.
bon courage Frédéric

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

DEMANDER DES DEVIS

gratuit sans engagement sous 48h

Ces pros peuvent vous aider