Chauffage au fioul ou à l'électricité?

Question détaillée

Question posée le 06/01/2017 par sumeyya

Bonjour,

Je trouve que l'on consomme beaucoup au fioul alors que nous sommes à la maison que le soir et ne chauffons pas la journée

Serait-il mieux de passer à l'électricité ?

Car 300 litres de fioul par mois alors que nous somme là que le soir et qu'on l'éteint à 22h comme nous dormons je trouve que c'est trop

Signaler cette question

7 réponses d'expert

Réponse envoyée le 06/01/2017 par jean-claude LEBLANC

bonjour , votre besoin énergétique ne changera en rien que vous passiez à n'importe quelle mode énergétique , déjà , lorsque vous dîtes électrique , j'espère que vous pensiez Pompe à chaleur , sinon c'est encore pire , mai admettons , vous passez à la pompe à chaleur , ne devriez vous pas faire une évaluation énergétique de votre habitation , surtout au niveau isolation et ventilation , vos artisans sont formé à ce jour (depuis plus de 20ans maintenant) pour vous faire votre bilan thermique gratuit que vous pourrez conforter par un bureau d'étude , et ils pourront vous proposé de vrais solutions et même le coût de revient , les plus performant en général , les chauffagiste installant des pompe à chaleur et frigoristes
cordialement

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

9 commentaires

Commentaire posté le 06/01/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
ci-joint un article paru récemment dans UFC Que Choisir. C'est surement un peu caricatural vu la faiblesse de l'échantillon (seulement 10 maisons rénovées), mais je vous recommande de demander conseil soit à l'espace info énergie le plus proche, soit à un expert indépendant qui n'a rien à vendre, hormis ses conseils.
https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-renov...
Cdlt

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/01/2017 par ELYOTHERM - Energies Lyon Thermique

Bonjour,
Avant de balancer effectivement une telle caricature (un simple article à faire le buzz pour se faire de la pub !), comment pouvez-vous dire que 300L de fioul par mois c'est beaucoup !!!
Vous n'avez aucune information sur l'installation, le logement, etc ...
Bref, votre 1ère intervention sur cette question est totalement inutile ...
Cordialement,
Jean

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/01/2017 par yves bouxirot

Bonjour M. Desroches,
Pour cette question, je vous concède que j'ai été trop rapide sur l'analyse de la consommation, qui n'était pas le sujet de la question.
Concernant le dispositif RGE décrié dans l'article UFC, seriez-vous prêt à soutenir qu'aujourd'hui tout particulier qui s'adresse à une entreprise estampillée RGE peut être garanti de bénéficier des conseils les plus avisés pour réussir une rénovation globale ? Comment, à partir d'une certification imposée par l'état et se basant sur 2 à 3 jours de formation pour 1 seule personne par entreprise, sans obligation de résultat et sans contrôle, peut-on laisser croire que le dispositif RGE fonctionne ? Je ne dit pas qu'aucune entreprise ne fait son travail correctement (il en existe et heureusement), mais elles relèvent de l'exception... Dans mon travail, je vois tous les jours des fenêtres nouvellement installées sans VMC, des PAC haute température dans des logements sans isolation, ... Je serais intéressé d'avoir votre opinion à ce sujet.
Cdlt

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 08/01/2017 par ELYOTHERM - Energies Lyon Thermique

Bonjour Yves,

Mon avis est assez simple :

- Je ne suis dans l'absolu pas spécialement favorable à tous ces "systèmes" de qualifications qui ne prouvent effectivement par forcément les compétences (et qui nous coûtent extrêmement cher !) même si ils permettent indéniablement un premier "tri" des entreprises. Maintenant c'est la loi et il faut bien s'en accommoder...

- Concernant l'article, j'ai été assez déçu de cet organisme que j'appréciais. C'est uniquement pour faire du buzz, et on peut dire que ça a fonctionné ! Quand on sait qu'il y a à ce jour + de 60.000 entreprises labellisées RGE, que vaut une "enquête" sur moins de 100 entreprises et comme vous dites le nombre de cas étudiés, à part faire du tort à toute la profession et inquiéter encore un peu plus les consommateurs ! En outre, je reste persuadé que même si une entreprise RGE n'est pas forcément compétente en rénovation "globale" (comme le sous-entend effectivement l'article), elle est certainement dans SON domaine, et aujourd'hui, c'est bien ce que nous demandent en priorité nos clients ! Quand un client nous contacte par exemple parce que sa chaudière est à bout de souffle ou HS, il se moque bien que l'on vienne aussi pour lui faire toute une litanie sur l'isolation de sa maison (ça pourrait même le faire fuir !), même si on peut bien sur en discuter (à sa demande) avec lui ...

- Enfin, nous voyons aussi fréquemment des personnes/organismes soient disant compétents en rénovation énergétique raconter des inepties à des consommateurs ! Il est certain que l'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas. Certes ! Mais proposer à une famille, qui passe moins de 2.000 euros/an pour sa facture chauffage/eau chaude, par exemple une isolation thermique extérieure pour 30.000 euros pour espérer faire 30% d'économies d'énergie quand le simple remplacement de la chaudière pour moins de 3.000 euros permet d'en faire déjà au moins 20%, où est le retour sur investissement et le conseil pour le client !? Pour info, j'ai même du récemment adresser un mail à cet organisme de consommateurs pour leur signaler que dans l'un de leur article sur le CITE du 18/11/16, ils indiquaient "les chaudières à condensation ne sont officiellement plus éligibles au crédit d'impôt !" : on croit rêver ! Ils ont corrigé leur article sans même un remerciement en retour pour le signalement ! Je me pose donc maintenant des questions sur leurs compétences d'expertise (et politesse !) ...

Bref, les généralités "tuent" !

Cordialement,
Jean

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 09/01/2017 par yves bouxirot

Bonjour Jean,
merci pour votre explication, toujours très complète. Le principal frein à la rénovation énergétique étant la peur des travaux, ce genre d'article ne va effectivement pas redonner confiance aux maîtres d'ouvrage (les audits énergétiques étaient aussi pointés du doigt). Et le dispositif RGE, conçu à la base pour rassurer, n'aide en rien et je pense que c'est cela que voulait pointer l'UFC. Pour les rénovations globales, la solution allemande où les subventions sont liées à une obligation de résultat me semble plus prometteuse...
Excellente journée,
Yves

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/01/2017 par NR-Zed

Bonjour Jean et Yves,

Un petit bémol quand même, sur l’enquête UFC, leur échantillon est faible mais représentatif et c'est la 2eme enquête la 2eme fois qu'ils font le même constat!. Pourquoi UFC serait il pertinent quand ça ne nous concerne pas et pourquoi ça ne le serait il plus dès lors que cela touche le secteur du bâtiment ?
J'ajoute que ce constat prend le relais d'une autre enquête avec un autre organisme qui concluait que le nombre de réclamations après travaux était au moins égal avec les entreprise estampillées RGE que les autres.
Ensuite, NON RGE ne permet pas de faire un 1er tri, une majorité d'entreprises artisanales n'adhèrent à aucun syndicat et ce n'est
pour autant qu'ils sont moins compétent ! ...c'est pareil pour RGE cela n'identifie en rien une entreprise plus compétente.
Ensuite, filer un bout de logiciel simpliste pour ne pas dire débile, et déclarer "sachant" un artisan au bout de 3 jours après un QCM alors qu'un thermicien digne de ce nom c'est tapé 3 à 5 ans après le BAC et des années de terrain, c'est juste complètement ... je vous laisse finir!

Je ne commenterai même pas vos exemples ... il y a aussi de mauvais prof., de mauvais maçons et de mauvais avocats. Si les généralités tuent, les exemples caricaturaux aussi.

Sachez quand même, qu'une famille qui paie 2000€ de chauffage et ECS/an aujourd'hui aura une facture ≈ > 2400€ dans 5 ans, juste avec la pente actuelle, et si cette facture est en électricité (30% des logements en France) cela se situera plutôt entre 2500 et 2900€.
Alors que le remboursement des améliorations d'énergétiques restera constant ... avec un coût d'emprunt historiquement faible.
Par ailleurs, dès à présent, sur Lyon et Paris, le coût des travaux d'amélioration énergétique est intégralement absorbé par la plus-value patrimoniale apportée (info. des réseaux de vente immobilière).
Vous voyez, chacun son métier en complément des autres.
Personne est indispensable mais tous le monde est nécessaire !!

l'amélioration énergétique

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/01/2017 par NR-Zed

l'amélioration énergétique est une nécessité vitale pour 5 millions de français qui vivent en précarité énergétique ...
Enfin c'est juste mon avis

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 11/01/2017 par ELYOTHERM - Energies Lyon Thermique

Bonsoir Pierrick,

Quoi que vous en pensiez, l'apparition du RGE a fait un 1er "tri" : nous nous en sommes franchement rendu compte. Ainsi pas mal de personnes qui s'improvisaient (au premier sens du termes) par exemple poseur de fenêtres, de chaudières, souffleur d'isolation, etc ... ne sont pas allez "s'embêter" avec l'obtention de ce label et les consommateurs (informés) ne les ont plus choisi pour l'obtention de leurs aides fiscales ... En outre, on ne peut franchement comparer l'obtention d'une qualification avec l'adhésion à un syndicat ?

Et soyez aussi assuré que mon exemple n'a rien de caricaturale. Pourquoi dites-vous cela ?? Je reprend.
2000 euros c'est actuel et j'étais aussi plus sur une énergie type gaz naturel par exemple. Avec une économie de 20% (on peut faire mieux !), c'est donc ramené à 1600 euro/an pour un investissement de moins de 3.000 euros. Quand bien même l'évolution de cette énergie serait de 3% par an, une ITE à 30.000 ne sera tout simplement pas raisonnablement amortie (voir pas du tout avec peut-être nécessité de la refaire !). Mais il est certain que si ce cout est pris en charge à 70% par un organisme, la donne est différente ... Mais c'est pas toujours le cas !

Mais bien sur, chaque cas/besoin est différent, et demande donc à être étudié ...

Bien cordialement,
Jean

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 12/01/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
le moyen de se chauffer est une chose, mais la notion de confort ressenti (parois froides, courants d'air liés au défauts d'étanchéité) et la qualité de l'air (renouvellement d'air, taux d'humidité) sont encore 2 choses différentes. Ce que reproche l'UFC, c'est justement le manque d'approche globale des artisans, qui fait pourtant partie de la communication autour du dispositif RGE.
C'est vrai qui si on ne prend en compte que le temps de retour sur investissement des travaux vs les économies générées dans le cadre d'une rénovation globale, on tourne aux alentours de 10 à 20 ans (très variables selon les cas). Par contre, je rejoins Pierrick quant au gain en confort et à la plus-value du bien (valeur verte) qui n'entre pas dans le calcul du TRI, et qui peuvent souvent faire pencher la balance pour une rénovation globale.
Bonne journée,
Yves

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 06/01/2017 par pierre Aglt (64)

Que çà soit n'importe quel mode de chauffage ,pour faire des économies il faut être très très bien isolé .C'est çà la solution .Si vous passez a l’électrique avec une maison mal isolée votre facture sera plus importante que le fioul Donc penchez vous sur l'amélioration de l'isolation de votre maison avant toute chose.Il n'est pas bon d'éteindre le chauffage.Il vaut mieux avoir une programmation qui baisse la température pendant vos absences que de l'éteindre
Cordialement

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 06/01/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
effectivement, 300 l de fioul par mois, c'est beaucoup, ensuite il faut voir pour quelle superficie et dans quelle région ?
Aujourd'hui, le kwh de fioul se paye environ 8 cts, contre plus de 15 cts pour l'électricité. Sauf à installer une pompe à chaleur, vous ne ferez aucune économie, au contraire.
Je vous conseille plutôt de faire réaliser des travaux d'isolation, qui seront certainement beaucoup plus rentables que le changement de chaudière ou de forme d'énergie. Allez consulter l'espace info énergie le plus proche, ils pourront vous conseiller gratuitement et vous orienter vers un bureau d'études au besoin.
Cdlt

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 07/01/2017 par ELYOTHERM - Energies Lyon Thermique

Bonjour,
Comment vous pouvez proposer une telle réponse sans connaitre le type de logement, la zone climatique, l'installation (son age par exemple, ou la régulation en place), le nombre de personnes, si la chaudière fait aussi l'ECS, etc etc ... Bref autant d'informations manquantes qui permettre de ne rien affirmer ! Est-ce aussi une moyenne de consommation, une consommation uniquement pour les mois les plus froids ... Ainsi 300L de fioul pour un mois n'a vraiment rien d'extraordinaire !
Et vous annoncez que vous faites des études thermiques et de l'accompagnement ?
Cordialement,
Jean

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 06/01/2017 par NR-Zed

bonjour,
300L de fioul/mois, chauffage et eau chaude sanitaire?
pour quelle surface ?
quel type de chauffage ? radiateurs ou air soufflé ?
avec quelle consignes de température ?
autant de précisions importantes avant de pouvoir répondre !

Profitez des aides actuelles pour réaliser des travaux d'isolation est une piste plus judicieuse. Vous feriez des économies tout en apportant de la valeur ajouté à votre bien .
Il serait raisonnable de commencer par consulter l'Espace Info Énergie rattaché à votre localité ( c'est gratuit) avant de prendre une quelconque décision. L'idéal étant de faire faire une vraie étude par une bureau d'étude indépendant comme vous l'a suggéré Yves

En tout état de cause, l'électricité est une mauvaise idée parce que :
- c'est la solution la plus cher à l'usage
- elle est appelée à fortement augmenter dans les années à venir
- elle va diminuer la valeur de votre bien

a vous lire ...

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 07/01/2017 par alain37

Bonjour
En ce qui concerne le fuel c'est un chauffage coûteux
Allez sur le site de Engie il y a un calculateur avec divers solutions et ce que vous avez le droit au niveau des aides.
Un conseillé vous rappel et vous donne plusieurs solutions
Cordialement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 07/01/2017 par ADI - Anjou Diagnostic Immobilier

Bonjour,
Quel âge à votre chaudière ?
Entre un chaudière de plus de 15 ans et une chaudière récente à condensation c'est au moins 30% d'économie...
Impossible de vous répondre sans avoir plus d'informations sur votre logement, son isolation et son équipement.
300l pour une demeure de 500m² à la montagne ce n'est pas grand-chose, mais pour une maison de 80m² dans le sud de la France c'est énorme.
En touts cas évitez autant que possible l'électricité.
Cordialement,

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 10/01/2017 par helios

Bonjour
Toute les réponses sont judicieuse
Prenez garde que l'on ne ce serve pas dans votre cuve !!!!!!!!!!!

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

DEMANDER DES DEVIS

gratuit sans engagement sous 48h

Ces pros peuvent vous aider