Sommaire

Le chauffage par le sol est parfois trop complexe à mettre en œuvre, voire même, dans certains cas, impossible à réaliser en rénovation. Si vous souhaitez éviter les traditionnels radiateurs, pourquoi alors ne pas opter pour le chauffage de plafond ou les plinthes chauffantes ?

Le plafond chauffant : le mal-aimé

Le plafond chauffant, assez peu répandu en Europe car très mal connu, existe sous deux formes :

  • les plafonds électriques dits rayonnants : un émetteur de chaleur caché sous un faux plafond en plâtre ;
  • les plafonds hydrauliques : de l’eau à basse température circule dans un réseau hydraulique intégré dans des panneaux fixés au plafond.

L’un comme l’autre, ces deux modes de chauffage de plafond rayonnant ont en commun plusieurs avantages évidents, mais aussi quelques inconvénients.

Avantages du plafond chauffant :

  • Système de chauffage très réactif (montée en température rapide).
  • Totalement invisible.
  • Gain de place au sol.
  • Sensation de confort agréable.
  • Installation financièrement très rentable si le projet de rénovation intègre d'emblée la création de faux plafonds.
  • Fonctionnement économique.

Inconvénients du plafond chauffant :

  • Hauteur minimale de 2,40 m entre la sous-face du plafond chauffant et le sol (sinon risque de chaleur trop élevée au centre).
  • Ne peut être percé.
  • Réduit la hauteur du plafond.
  • Coût d'installation au mètre carré plus élevé que pour un chauffage par le sol.
Lire l'article Ooreka

Plafond chauffant : une chaleur homogène

Le mode de chauffage par le plafond diffuse une chaleur homogène de qualité équivalente à celle d'un plancher chauffant en cumulant deux modes de propagation :

  • Par rayonnement : jusqu’à 80 % dans le cas des plafonds chauffants électriques.
  • Par convection (très peu), ce qui réduit le brassage de poussières.

La température résultante se définit par la règle : T = (T° parois + T° air) / 2

Chauffage plafond : une hauteur minimale

Il est fortement déconseillé d’installer un plafond chauffant dans des pièces de hauteur inférieure à 2,40 m. Cette disposition rend le chauffage de plafond particulièrement adapté aux bâtiments du tertiaire, dotés de grands volumes et d'une hauteur sous plafond souvent égale ou supérieure à 2,50 m : ateliers, bureaux, établissements scolaires ou sportifs, etc.

En maison individuelle, la demande reste faible mais les promoteurs l'utilisent de plus en plus dans l'habitat collectif, en construction neuve et dans le cadre de grands chantiers de réhabilitation.

Quel type de plafond rayonnant chauffant électrique ?

Deux procédés se partagent le marché du plafond chauffant électrique :

  • Le plafond rayonnant modulaire (PRM), constitué d’unités chauffantes :
    • feuilles minces de formats variables, incorporant une résistance électrique ;
    • fixées sur une armature métallique et recouvertes d’un plafond tendu ou d’un parement décoratif.
  • Le plafond rayonnant plâtre (PRP), constituée de panneaux de plâtre autoporteurs :
    • d’épaisseur entre 4 et 5 cm ;
    • sur lesquels sont fixées des résistances chauffantes basse température (entre 30 et 40°C).

Les plafonds chauffants rayonnants fonctionnent, la plupart du temps, par régulation électronique offrant une plage de réglage programmable de 5 à 30°C.

Le plafond chauffant hydraulique

Un plafond chauffant hydraulique est alimenté par un circuit d’eau chaude :

  • dont la source d’énergie peut être renouvelable (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, chaudière à bois), donc énergétiquement économe ;
  • il fonctionne en circuit fermé, exactement sur le même principe que le plancher chauffant ;
  • si la pompe est réversible, le plafond chauffant hydraulique permet en été de rafraîchir l’habitat.

Montage

Les tubes sont insérés dans des plaques métalliques rainurées à cet effet et jouant le rôle de diffuseur thermique.

Raccordement

Chaque boucle est raccordée à un ensemble répartiteur (collecteur) relié à la pompe à chaleur.

Isolation

Des panneaux de laine de verre placés au-dessus des plaques réflectrices empêchent les déperditions hautes :

  • totalité de la surface émettrice disponible (aucun blocage thermique par tapis ou meuble) ;
  • plus efficace en mode rafraîchissement qu'un plancher réversible ;
  • technique utilisable en version mur chauffant.

Une reprise de l'isolation est souvent nécessaire dans le cas d'un bâtiment ancien à rénover. Faute de quoi, le maintien d'un bon confort d'usage entraînerait une consommation énergique excessive.

Habillage

Plusieurs solutions d'habillage ou d'intégration sont envisageables :

  • plafond suspendu en plaques de plâtre ;
  • plafond suspendu modulaire (parement fibres minérales ou métal) ;
  • plafond résille ;
  • enduit au plâtre...

Régulation

La régulation s'effectue, comme il se doit, pièce par pièce. Elle prend en compte :

  • la température extérieure ;
  • la température du fluide et celle du local en fonction de son occupation ;
  • le taux d'humidité de l'air ambiant.

Type d'habitation

Le plafond chauffant hydraulique s'adapte à tout type de construction, ancienne ou moderne.

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Choix du système de diffusion

Sommaire

Comparatif des systèmes de diffusion

Radiateurs ou chauffage au sol ?

Techniques de chauffage : convection ou rayonnement ?

Chauffage par rayonnement Chauffage par convection

Radiateurs électriques ou à eau chaude

Radiateurs électriques Radiateurs à eau chaude

Plancher chauffant

Le chauffage au sol

Poêle et cheminée

La cheminée

Divers

Voir 2 articles de plus