Sommaire

Un chauffage invisible (ou presque) qui pulse de l'air chaud voire de l'air frais sans qu'on s'en soucie, c'est le principe du chauffage gainable. Raccordé sur une chaudière, une PAC ou une climatisation, le réseau de distribution d'air chaud, tempéré ou frais se dissimule dans les combles, le faux plafond ou un plancher, en toute discrétion.

Le principe du chauffage gainable

Le principe de fonctionnement du chauffage gainable est simple : plutôt que de chauffer l'air en différents endroits (ce que font des convecteurs et des radiateurs) ou de chauffer de grandes surfaces (plafond, paroi et plancher chauffant), le chauffage gainable centralise la production de chaleur en un seul point, en chauffant de l'air qui sera ensuite distribué par des gaines identiques aux conduits d'aération ou de ventilation.

Chauffage gainable : un gage de confort

Le confort est de n'avoir qu'une ou plusieurs discrètes grilles de diffusion de chaleur dans chaque pièce plutôt qu'une accumulation d'appareils. La répartition de chaleur se faisant au niveau de chaque grille, il est possible de chauffer individuellement chaque pièce voire de moduler les zones de chaleur dans chaque pièce en fonction de son occupation.

Lorsqu'il est couplé à une climatisation, le chauffage gainable est alors réversible, ce qui permet d'avoir par les mêmes grilles de diffusion de l'air frais ou chaud selon la saison. De plus, la production de chaleur étant éloignée et isolée des zones de distribution, le gainable est silencieux, d'autant plus que le niveau de soufflerie peut être modulé.

Voir le projet Ooreka

Intérêts du chauffage gainable

Les autres intérêts du chauffage gainable résident dans la facilité et la sécurité de pose d'un réseau de diffusion d'air, plutôt que dans des distributions complexes, et la centralisation d'une seule source de production de chaleur (une seule chaudière ou pompe à chaleur) ce qui réduit les coûts d'acquisition et les frais de fonctionnement (consommations et entretien).

Il suffit d'un espace libre de 30 cm pour faire circuler les gaines d'une installation domestique de chauffage gainable. C'est pourquoi le gainable s'adapte aussi bien aux logements qu'aux entrepôts, ateliers et magasins étendus. Les gaines peuvent aller jusqu'à plus de 40 cm de diamètre.

Entretien du chauffage gainable

L'entretien d'un système de chauffage gainable se limite (hors entretien de la chaudière, de la clim ou de la source de production de chaleur) au dépoussiérage des gaines et grilles de ventilation, avec un nettoyage (tous les 3 mois) ou un remplacement (tous les 6 mois) des éventuels filtres à poussières et à pollens.

Lire l'article Ooreka

Prix et pose du chauffage gainable

Outre l'achat de la source de production moderne de chaleur, la pose du gainable sur une installation de chauffage ne revient qu'un peu plus cher que le prix de la pose d'une climatisation par tuyaux de transport de gaz caloporteur. Si on économise des longueurs de cuivre en les remplaçant par des gaines, les finitions en faux plafond, la pose des grilles de diffusion et éventuellement d'aspiration et les accessoires de filtration ont un coût. Toutefois, c'est au minimum d'entretien et à la limitation des risques de fuites et de pertes en ligne que se fait l'économie sur le long terme.

Alors qu'en moyenne la pose d'une climatisation centralisée par tuyaux caloporteurs s'estime aux alentours de 80 €/m² à équiper (fourniture et pose des tubes, reprise des finitions), le chauffage ou la climatisation gainable tourne autour de 87 €/m². L'un et l'autre système étant estimés sans la fourniture ni la pose de la source de production de chaleur et/ou de froid.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Choix de l’énergie

Sommaire