Consommation de chauffage

Écrit par les experts Ooreka

Acova

La principale dépense en énergie d'un logement est due au chauffage, qui représente 70 % environ des consommations de l'habitat. Si la précarité énergétique guette de nombreux foyers, c'est notamment en raison de cette dépense pour chauffer son logement. Des moyens et des outils existent pour estimer ou mesurer la dépense en énergie des logements afin d'agir sur la consommation en chauffage qui est le premier levier des économies d'énergie dans l'immobilier.

Comment estimer sa consommation en chauffage ? Quel est le budget à consacrer au chauffage ? Les outils et conseils pour réduire la consommation en énergie pour le chauffage ? Réponse à toutes ces questions dans notre article.

Estimation de sa consommation en chauffage

Les nombreuses études et enquêtes le montrent : le budget énergie est un poste important de nos dépenses, puisqu'il représente 8,4 % du budget des ménages, soit autant que les loisirs ou que l'habillement ! (Source INSEE).

Toutes régions confondues, c'est le chauffage individuel qui est majoritaire en France métropolitaine, puisqu'il est utilisé par plus de 40 % des foyers, alors que le chauffage collectif ne concerne que moins de 18 % des ménages. C'est donc principalement sur le chauffage individuel que les économies doivent être faites, autant pour limiter les dépenses en énergie que pour limiter les rejets polluants dus aux consommations énergétiques.

Types d'énergies pour se chauffer

Toujours dans la même étude, il apparaît que tous types d'habitats confondus (maison et appartement) et tous modes de chauffage considérés (collectif et individuel), le type d'énergie utilisée pour le chauffage est ainsi réparti :

Combustible Gaz (réseau) Électricité Fioul Autres (chauffage urbain, solaire, gaz bouteille...)
Pourcentage

35,9 %

32 %

13,7 %

De 2 à 11 % par type

Ainsi, on en déduit que les principales dépenses en chauffage sont le fait du prix des énergies fossiles (gaz et fioul) et de l'électricité.

S'il est difficile d'influer sur le prix de l'électricité (malgré le tarif régulé), il est prévisible que le prix des énergies fossiles (gaz et fioul) ne fera que croître au fur et à mesure de l'épuisement des ressources, de la complexité croissante de leur extraction et de l'accroissement de la population des consommateurs.

Consommation en chauffage selon l'ancienneté du logement

Depuis les chocs pétroliers, conscience a été prise de la nécessité impérieuse de réduire les consommations en énergie des ménages, et notamment de leurs dépenses en chauffage.

La rénovation énergétique des logements afin de limiter les consommations en chauffage est un enjeu économique (balance économique du pays), social (maintenir le pouvoir d'achat des ménages) et politique (limiter la dépendance aux pays producteurs).

Des réglementations thermiques ont été mises en place dans la construction afin d'obliger les constructeurs à ne bâtir ou à ne rénover qu'en respectant des obligations croissantes de logements économes en énergie et donc principalement en chauffage.

Bon à savoir : la dernière réglementation thermique en vigueur (RT2012) oblige à ne construire que des bâtiments ou parties de bâtiments répondant au moins au label BBC (Bâtiment Basse Consommation), ne dépassant pas la valeur de 50 kWh d'énergie par m² pour le chauffage, le rafraîchissement et l'éclairage (valeur modulée selon la localisation du bien immobilier).

L'impact de la construction économe en énergie s'est fait sentir sur les consommations en chauffage des ménages français :

  • un logement ancien consomme jusqu'à 240 kWh d'énergie par m² et par an, dont 87 % pour le chauffage soit 208 kWh/m²/an ;
  • un logement neuf ou rénové consomme seulement 60 kWh/m²/an (moyenne selon les régions et l'altitude), dont seulement 30 % pour le chauffage soit environ 20kWh/m²/an.

Outils de diagnostic de la consommation de chauffage

Il existe des leviers et des outils de diagnostic pour limiter sa consommation en chauffage sans réduire son confort.

Leviers d'action

Sans avoir à diminuer la température de confort de son habitat, il est possible d'agir sur différents postes :

  • La régulation : la pose d'un thermostat éventuellement programmable, voire piloté à distance grâce à la domotique, permet de ne chauffer que les pièces sélectionnées selon des horaires choisis sans dépenses en chauffage inutiles.
  • L'isolation : la pose de vitrages et d'huisseries isolants, ainsi que par la pose d'isolants classiques sous les toits, sur le plancher des combles ainsi que sur les parois intérieures voire extérieures, permet de conserver la chaleur à l'intérieur et d'éviter la pénétration d'air froid extérieur.
  • La rénovation : la pose d'équipements de chauffage performants comme des radiateurs électriques à inertie, et une chaudière à condensation, permet de limiter la dépense. De même pour un appoint solaire, géothermique ou aérothermique par pompe à chaleur (PAC) ou même un changement d'énergie (solaire, géothermie, biomasse…).

Outils d'estimation

Les outils d'estimation et de mesure de la consommation en chauffage sont :

  • Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). C'est un diagnostic immobilier qui doit obligatoirement être conduit par un professionnel certifié et inscrit sur l'annuaire national de l'ADEME. Le diagnostic mesure la quantité d'énergie consommée, édite les étiquettes énergie et énergétique du bien immobilier, et le diagnostiqueur émet une liste de recommandations pour limiter les consommations, notamment en chauffage.

Bon à savoir : Le DPE volontaire(sans obligation liée à la vente ou à la location) ouvre droit au CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique).

  • La thermographie permet de visualiser avec une caméra thermique les points chauds et les points froids d'un bâtiment afin de détecter les déperditions de chaleur, les défauts d'isolation, et les entrées d'air parasites qui nuisent au confort des occupants.
  • L'infiltrométrie est la mesure à l'aide de capteurs et d'une porte soufflante de l'étanchéité à l'air d'un bâtiment afin de détecter les défauts d'étanchéité (gaines, isolations…) par lesquels l'air intérieur s'échappe et l'air extérieur pénètre une fois les systèmes d'aération obturés.

Pour en savoir davantage sur les systèmes de chauffage :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin


Produits


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !