Chauffage par ionisation : technologie efficace ou arnaque ?

Sommaire

Depuis quelques années, le marché du chauffage a vu apparaître un procédé présenté comme révolutionnaire et qui présenterait un rendement largement supérieur aux autres moyens de chauffage : l'ionisation.

Or, les performances, la fiabilité et la transparence sont loin d’être au rendez-vous. Alors, l’ionisation, idée géniale ou arnaque ?

Ionisation : une technologie qui fonctionne

En soi, la technique de l’ionisation n’est pas une arnaque. Il s’agit au départ d’une technologie industrielle, à application notamment militaire et aérospatiale, que des chauffagistes ont adaptée à une utilisation domestique.

Rappel du principe de l’ionisation

L’ionisation est un procédé qui consiste à ajouter ou enlever un ou plusieurs électrons à des atomes ou des molécules neutres électriquement, ceux-ci devenant ainsi chargés électriquement (ions).

Application de l’ionisation pour le chauffage

Il s’agit d’une façon de convertir de l’énergie électrique en énergie joule (chaleur) sous une forme plus compacte et légère qu’avec des résistances thermiques.

Le chauffage par ionisation est un système de chauffage électrique consistant à utiliser le procédé de l’ionisation pour produire un effet Joule, c’est-à-dire la manifestation thermique de la résistance électrique :

  • La migration des électrons occasionne un échauffement : l’eau est chauffée par le courant, qui la traverse directement, plutôt que par une résistance.
  • La différence avec un chauffage électrique classique est que, dans ce cas, la résistance n’est pas un corps de chauffe traditionnel (épingle électrique, par exemple), mais l'eau directement, à laquelle est ajouté un produit bicarbonaté pour que cela fonctionne.
  • L’eau est également le liquide caloporteur, c’est-à-dire le fluide qui va être chauffé, directement dans ce cas, et transporter cette chaleur dans les émetteurs de chaleur (plancher chauffant ou radiateurs).

Chauffage par ionisation : des avantages très loin de ceux annoncés

Structure

La structure d’une chaudière ionique est similaire à celle d’une chaudière électrique.

La seule différence se situe au niveau du corps de chauffe, c’est-à-dire la zone où l’échange de chaleur est transmis à l’eau de chauffage :

  • Seuls les éléments chauffants diffèrent : contrairement au corps de chauffe classique de la chaudière électrique, celui de la chaudière à ionisation est constitué d’électrodes et d’une chambre d’échange eau bicarbonatée/eau du circuit chauffant.
  • Dans le cas de la chaudière ionique, c’est donc directement l’eau qui est la résistance.

Performances

La loi de conservation de l’énergie, selon laquelle « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » implique que, pour fournir 1 kWh de chaleur à la maison, il faut dépenser 1 kWh d’électricité, et ce, quelle que soit la technologie employée. Ainsi, comme pour une chaudière électrique, le rendement de conversion de l'électricité en chaleur (effet Joule) est proche de 1 (98 à 100 %).

Or, certains vendeurs veulent faire croire que leur système a un rendement de 3 à 4, c’est-à-dire qu’il peut produire plus d’énergie joule que d’énergie électrique apportée, ce qui est tout simplement contraire aux lois de la physique.

Encombrement

Le seul mérite incontestable et incontesté que l’on peut reconnaître à la chaudière à ionisation est le faible encombrement qu’elle impose, comparé à une chaudière électrique classique (1,2 fois plus grande que la chaudière ionique).

Le développement de ce type de chauffage répondait d’ailleurs au départ à des exigences de manque de place.

Labels et certifications

Les chaudières ioniques ne peuvent se prévaloir d’aucune labellisation du CSTB, ni de la marque NF.

Aides financières

Les produits basés sur ce système ne sont éligibles à aucune aide financière ni crédit d’impôt.

Prix

C’est là que le bât blesse :

  • à puissance égale, une chaudière à ionisation est vendue 3 à 4 fois plus cher qu’une chaudière électrique classique ;
  • alors qu’une chaudière électrique peut être acquise à partir de 4 000 € (chaudière + radiateurs), certains vendeurs de chaudières ioniques n’hésitent pas à proposer leurs produits jusqu’à 16 000 € !

Conclusion : un système à efficacité limitée, donnant lieu à des abus

Du point de vue strictement technique, les chaudières à ionisation sont une technologie qui fonctionne : il s'agit de chaudières électriques qui offrent un rendement digne de celui que l'on peut attendre de ce genre d'équipement.

En revanche, s’il n’est pas une arnaque en soi, le système de chauffage par ionisation ne présente pas ou peu d’avantages par rapport à un système électrique classique. En réalité, il s’agit d’un système de chauffage électrique direct, qui ne restitue strictement que ce qu'il consomme. La seule différence notable est que l'eau est chauffée par le courant qui la traverse directement, plutôt que par une résistance.

Pis, il semble que ce système ait donné lieu à de nombreux abus, à cause de vendeurs peu scrupuleux qui le commercialisent à des prix au moins 3 ou 4 fois plus élevés pour des performances qui sont tout sauf extraordinaires, et une fiabilité qui laisse à désirer. Aujourd’hui, nous manquons donc de recul sur ce système qui, s’il fonctionne dans une certaine mesure, est encore loin de présenter les garanties pour une utilisation domestique à grande échelle.

Vous avez besoin de plus de contenus pour faire le tour de la question ?

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Aussi dans la rubrique :

Choix du système de diffusion

Sommaire

Comparatif des systèmes de diffusion

Radiateurs ou chauffage au sol ?

Techniques de chauffage : convection ou rayonnement ?

Chauffage par convection Chauffage par rayonnement

Radiateurs électriques ou à eau chaude

Radiateurs électriques Radiateurs à eau chaude

Plancher chauffant

Le chauffage au sol

Poêle et cheminée

La cheminée

Divers

Voir 2 articles de plus