Vos questions sont
entre de bonnes mains

/ / /
/

Installation de chauffage au gaz

Installation de chauffage au gaz

Écrit par les experts Ooreka |

Viessmann

Ce n'est pas sans raisons que le chauffage au gaz est le plus répandu au sein des logements français. Pas très onéreux, facile et propre à utiliser, l'installation de chauffage au gaz peut également être polyvalente puisque la même énergie peut également servir à l'eau chaude sanitaire (ECS) ou servir de relève à un chauffage solaire.

Quels logements en neuf ou en rénovation peuvent recevoir une installation de chauffage au gaz ? Quelle installation de chauffage choisir entre radiateurs, chauffage au sol, plafond chauffant ? Quel gaz choisir pour son installation entre gaz de ville, gaz en citerne ou par butane, propane en bouteilles ?

Notre article va répondre à toutes ces questions.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Installation de chauffage au gaz : en neuf ou en rénovation ?

Le chauffage au gaz est obligatoirement un chauffage par fluide porteur, c'est-à-dire qu'une chaudière au gaz chauffe l'eau contenue dans un circuit spécifiquement destiné au chauffage. Une fois chauffée, l'eau est mise en circulation dans le circuit afin de transmettre ses calories à un ou plusieurs diffuseurs servant à chauffer les pièces.

On distingue 2 catégories de diffuseurs de chaleur : les radiateurs et les parois chauffantes.

Radiateurs

Classiques des installations de chauffage central, les radiateurs diffusent la chaleur transmise par l'eau qui les traverse.

On distingue 2 sortes de radiateurs pour chauffage central :

  • Les radiateurs à eau chaude sont ceux d'une installation ancienne (radiateur en fonte) ou des modèles plus modernes en alliage d'acier, qui peuvent être design, voire très esthétiques. Ces radiateurs peuvent être achetés pour une construction neuve ou conservés lors de la rénovation d'une installation existante.
  • Les radiateurs à basse température sont de conception plus moderne, souvent confectionnés en aluminium dans des formes et des esthétiques variées. Ils peuvent être posés en neuf ou venir remplacer des radiateurs à eau chaude, tout en conservant le circuit existant lors d'une rénovation.

Parois chauffantes

La chaleur est diffusée au travers d'une paroi dans laquelle a été noyé à la construction un réseau de tubes de chauffe généralement en PER (polyéthylène réticulé).

On distingue :

  • Le plancher chauffant, ou chauffage par le sol : c'est la solution la plus courante, où le réseau de chauffage à basse température est déployé sur la dalle avant d'être recouvert par son enduit de finition. Courante en neuf, la pose d'un plancher chauffant est assez coûteuse en rénovation, à moins que la dalle ne soit à refaire ou à surélever.
  • Le plafond chauffant et les parois chauffantes : elles utilisent le même principe, mais le réseau de chauffage basse température est alors noyé soit dans le plafond, soit dans les parois murales. Accessible en neuf, mais difficile en rénovation, à moins que la pose de nouvelles parois ou une extension n'ait été envisagée.

Remarque : selon le type de chauffage choisi pour son installation, la chaudière au gaz doit être compatible avec le mode de diffusion de la chaleur : soit à eau chaude soit à basse température.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Chaudières pour chauffage au gaz

Le principe d'une chaudière au gaz est toujours identique : le gaz est l'énergie fossile qui est brûlée dans la chaudière, la combustion du gaz produit de la chaleur qui est transmise à l'eau du circuit de chauffage et éventuellement à l'eau sanitaire (en direct ou via un ballon).

Différents types de chaudières

C'est selon le type de diffusion de la chaleur dans le logement qu'il faut choisir le type de chaudière au gaz parmi les types suivants :

  • Les chaudières gaz à eau chaude : ce sont les chaudières gaz traditionnelles, qui chauffent l'eau du chauffage central généralement autour de 55° C pour diffusion dans des radiateurs traditionnels. C'est le cas classique des chaudières gaz murales, souvent également productrices d'eau chaude sanitaire, et que l'on pose plus couramment en rénovation qu'en neuf.
  • Les chaudières gaz basse température : elles sont destinées à chauffer l'eau du chauffage à température plus basse pour la diffusion vers des radiateurs basse température (< 50°C) ou vers un chauffage au sol, un chauffage au plafond ou une paroi chauffante (< 28°C). Ces chaudières doivent généralement être couplées à un système de production d'eau chaude sanitaire. Privilégiée dans les installations neuves, c'est une solution valide pour la rénovation, mais qui oblige à choisir des diffuseurs adaptés au chauffage basse température.

Bon à savoir : quelle que soit la chaudière, il faut la choisir de la puissance requise pour le chauffage désiré.

Fonctions et périphériques complémentaires

Les installations de chauffage au gaz peuvent recevoir à la construction ou en complément des fonctions et périphériques divers :

  • La chaudière gaz à condensation : le dispositif de condensation consiste à récupérer la vapeur d'eau créée par la combustion, puis à la condenser avant de la chauffer dans un corps de chauffe différent situé généralement sur le retour d'eau froide et alimenté en température par les gaz et fumées de la combustion. Ces chaudières à condensation sont plus économiques et plus écologiques que les chaudières traditionnelles et ouvrent droit aux aides pour la rénovation énergétique (TVA réduite, éco-PTZ, CITE…). Quasi incontournable en neuf, la chaudière à condensation vient très souvent remplacer la chaudière classique en rénovation.
  • Les installations de chauffage bi-énergies ou hybrides : elles associent à la chaudière au gaz un dispositif utilisant les énergies renouvelables :
    • Les installations de chauffage solaire et gaz : des panneaux solaires thermiques récupèrent la chaleur du soleil pour chauffer l'eau d'un circuit de chauffage basse température. La chaudière gaz n'assure alors que l'appoint (relève) du chauffage.
    • Les installations de chauffage gaz et PAC (Pompe à chaleur) : une pompe à chaleur (géothermique ou aérothermique) puise les calories dans le sol ou dans l'air et les transmet au circuit de chauffage à basse température. La chaudière gaz n'est utilisée que pour la relève de chauffage, voire de production d'eau chaude, mais qui peut être également fournie par le solaire ou par la PAC d'un ballon thermodynamique.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Quel gaz pour son installation de chauffage ?

On distingue 2 types de gaz pour alimenter une chaudière gaz : le gaz naturel et le gaz propane. La plupart des chaudières gaz acceptent facilement l'un ou l'autre gaz à condition d'avoir été réglées pour cela lors de leur confection ou lors de leur installation.

  • Le gaz naturel ou gaz réseau est le gaz qui est distribué dans un réseau spécifique auquel le logement est raccordé. C'est ce type de gaz qui est le plus courant dans les logements collectifs et dans les villes.
  • Le gaz propane ou GPL (gaz de pétrole liquéfié) est le gaz qui est stocké soit dans une citerne individuelle à faire remplir par un distributeur, soit dans des bouteilles à remplacer soi même ou à faire remplacer par un distributeur. C'est le type d'alimentation en gaz qui doit être utilisé hors des centres urbains lorsqu'il n'existe pas de réseau de gaz de ville.

Bon à savoir : l'appellation "gaz de ville" est obsolète, mais encore parfois utilisée pour qualifier le gaz distribué par le réseau de ville. Le gaz de ville définissait le gaz issu du craquage de la houille très polluant et abandonné en France.

Installer ou rénover son installation de chauffage au gaz

Un premier conseil important : que vous souhaitiez faire poser une installation de chauffage au gaz dans une construction neuve ou rénover une installation de chauffage central existante, faites d'abord appel à un professionnel reconnu garant de l'environnement (RGE), afin de pouvoir connaître et bénéficier de toutes les aides financières et incitations fiscales pour la transition énergétique, c'est ce qu'impose l'éco-conditionnalité.

Le second conseil est tout aussi important : un professionnel RGE peut être distributeur ou adepte d'une marque plus que d'une autre. Alors, comparez (notamment sur Internet) les prix des équipements selon la marque, les modèles et leurs performances, puis négociez les avant d'accepter tout devis.

Obtenir davantage de précisions sur les appareils des installations de chauffage :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gilles weber

fabricant de mortiers : sol, carrelage, enduits... | conseiller weber

Expert

robert gomez

expert judiciaire | robert gomez

Expert

louis decerf

architecte d'intérieur - décorateur - enseignant

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.




Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Merci c'est sympa d'avoir répondu !

Et avec ce guide vous trouverez encore plus d'infos

Saperlipopette ! C'est pourtant rare de nous clouer le bec.

Ce guide gratuit pourra peut-être vous aider

Diantre ! C'est pourtant rare de nous clouer le bec.

Demandez directement à nos experts ! C'est gratuit et les réponses seront personnalisées.

Poser une question

Merci c'est sympa d'avoir répondu !

Et avec ce guide vous trouverez encore plus d'infos :

Saperlipopette ! C'est pourtant rare de nous clouer le bec.

Ce guide gratuit pourra peut-être vous aider :

Diantre ! C'est pourtant rare de nous clouer le bec.

Demandez directement à nos experts : c'est gratuit et les réponses seront personnalisées.

Poser une question